Histoire de la soie et du Laos

Cette tradition née en Chine, et datant de plus de 2500 ans avec J. -C. s’est développée par la suite au Laos, pays d’Asie du sud-est enclavé entre la Chine, le Vietnam, la Birmanie, le Cambodge et la Thaïlande. Aussi appelé le Royaume du Million d’Éléphants (Lao Lang Xang en Laotien), ce petit pays (6 millions d’habitants) s’inspire dans son artisanat et notamment dans l’art de la soie de toutes les influences qui l’entourent.

Tissage et filage de la soie, une tradition ancestrale et un joyau d’art au Laos

La soie se travaille de mille et une façons et offre à nos yeux des centaines de couleurs et de nuances. La richesse des textures, des couleurs et des reflets repose sur un savoir-faire artisanal transmis de génération en génération. Chaque foulard en soie créé est unique, propre à sa tisserande dont les doigts s’agitent minutieusement et méthodiquement pour révéler la beauté de cette matière noble et si délicate.

Un art unique, un tissage artisanal

Vous ne trouverez pas deux foulards en soie identiques car chacune des pièces créées est propre à l’habileté de la fileuse, de son inspiration, de la pression de ses doigts au moment du filage, ainsi que de la technique de jointure des fils utilisés. Autant de gestes inimitables qui définissent l’identité de la tisserande. Chaque pièce en soie Saynoha créée par nos artisans est donc unique et résulte d’un travail personnel lié à la sensibilité et au savoir-faire de la fileuse.
La marque met en valeur l’artisanat traditionnel du Laos et aide ainsi les populations à retrouver ce qui constitue l’identité culturelle et le patrimoine du pays.
Afin de préserver ce magnifique patrimoine culturel, Saynoha encourage les familles à transmettre toutes les compétences de l’artisanat aux générations futures.