Pour reconnaître un véritable foulard en soie naturelle d’un faux il existe trois grands principes.
En effet, il faut être vigilant, car la plupart des produits que vous trouverez, que ce soit sur internet ou sur le marché, sont composés uniquement de matières synthétiques, telles que le polyester. Seule l’étiquette vous indique que le tissu est 100% soie. La plupart du temps ces articles proviennent de Chine ou de Thaïlande.

La flamme parlera d’elle-même

Pour commencer, coupez un petit fil de votre foulard en soie. Ensuite à l’aide d’un briquet par exemple, faites brûler légèrement ce fil. Le résultat :
Si lorsque vous retirez la flamme du fil, ce dernier est toujours en train de se consumer c’est qu’il s’agit de matière synthétique. De plus il dégagera une fumée noire.
S’il s’agit de soie naturelle, l’odeur dégagée sera semblable à un cheveu brulé. Et contrairement à la contrefaçon, la soie cessera immédiatement de brûler au retrait de la flamme.

La lumière ne ment jamais

Utilisez la lumière naturelle, le soleil ou bien une puissante lumière chez vous. En changeant simplement de point de vue votre foulard en soie doit offrir une magnifique brillance ainsi que des reflets satinés. Les autres textiles ne présentent pas cette caractéristique.

Le toucher, le sens du détail

Enfin, la soie sauvage présente quelques irrégularités au niveau de l’épaisseur du fil par exemple. C’est ce qui rend unique votre pièce, encore plus quand celui-ci est tissé à la main. Les véritables foulards en soie offrent une douceur, une délicatesse et une légèreté au toucher inimitable.
Quant au foulard synthétique, il est totalement lisse en surface et ne possède pas de côté soyeux.